#balancetadouleur
Souvent bénigne, une douleur abdominale peut
parfois être le signe d’une atteinte grave, qu’il
convient de détecter et de soigner rapidement,
notamment si vous avez déjà vu plusieurs
médecins et qu’ils n’ont pas pu établir de
diagnostic.
4 QUESTIONS
POUR ESSAYER D’Y VOIR PLUS CLAIR
Pour vous aider, une plateforme d’aide au
diagnostic
a été mise en place grâce au soutien
médical d’un
centre hospitalier de référence.
Répondez à 4 questions simples pour être mis
en relation avec une infirmière.

QUELLES PEUVENT ÊTRE LES CAUSES DE DOULEURS
ABDOMINALES INTENSES,
RÉPÉTÉES ET DIFFICILES À DIAGNOSTIQUER ?

Voici quelques exemples :
Facteurs favorisant
le développement de l’endométriose
  • - Stress chirurgical et chronique
  • - Menstruations ininterrompues
  • - Ovulation ininterrompue

Qu’est-ce que c’est ?

C’est une maladie gynécologique dans laquelle l’endomètre (tissu utérin)
colonise d’autres organes, à proximité ou à distance de l’utérus.
Les symptômes peuvent être variés.

La mise en route d’un traitement n’est recommandée que lorsque l’endométriose affecte la vie quotidienne ou le fonctionnement d’un organe.
Afin de réduire les lésions d’endométriose qui sont hormono-dépendantes et qui évoluent selon le cycle menstruel, le médecin prescrit des médicaments
qui provoquent l’arrêt des règles (aménorrhée). 

Quels sont les symptômes ?
  • - Douleur pelvienne : dans le bas-ventre et la zone génitale
  • - Règles douloureuses (dysménorrhée)
  • - Douleurs pendant les rapports sexuels (dyspareunie)

Ce tableau clinique peut se compléter par : 

  • - Défécation douloureuse,
  • - Difficulté pour uriner (dysurie), douleurs lombaires, abdominales (ombilicales),
  • - Douleurs pelviennes ou lombaires pouvant irradier jusque dans la jambe (cruralgie).

Sources

https://www.inserm.fr/information-en-sante/dossiers-information/endometriose
https://www.has-sante.fr/portail/upload/docs/application/pdf/2018-01/pris_en_charge_de_lendometriose_-_argumentaire.pdf

Facteurs favorisant
ou aggravant une crise :
  • - Stress
  • - Menstruations
  • - Alcool

Qu’est-ce que c’est ?

C’est une maladie génétique héréditaire rare qui perturbe la voie de synthèse de l’hème (composant majeur de l’hémoglobine dans le sang), ce qui peut se traduire par une augmentation de l’activité d’une enzyme dans le foie.
Cette augmentation entraîne l’accumulation de métabolites responsables des crises douloureuses.
Aujourd'hui, une prise en charge adaptée est possible.

Quels sont les symptômes ?
  • - Douleurs abdominales intenses et diffuses
  • - Faiblesse musculaire ou douleur dans les membres
  • - Nausées et/ou vomissements
  • - Anxiété et confusion

Ce tableau clinique peut se compléter par : 

  • - Une accélération du pouls et une augmentation de la pression artérielle,
  • - Des troubles psychiatriques tels que dépression, troubles de l’humeur, anxiété, irritabilité,
  • - Une coloration anormale des urines (après exposition à la lumière, urines « porto »).

Pour plus d'informations, vous pouvez consulter la page : http://www.porphyries-patients.org/ ou bien vous rendre sur la page Facebook de l'Association Française des Malades Atteints de Porphyries https://www.facebook.com/AFMAP.porphyries/

Sources

https://www.orpha.net/consor/cgi-bin/OC_Exp.php?ng=FR&Expert=95157
https://www.porphyrie.net

Facteurs favorisant
une rechute
  • - Stress
  • - Alcool
  • - Tabac (maladie de Crohn)

Qu’est-ce que c’est ?

Les maladies inflammatoires chroniques de l’intestin, maladie de Crohn et rectocolite
­hémorragique, se caractérisent par l’inflammation de la paroi d’une partie du tube
digestif, liée à une hyperactivité du système immunitaire digestif.
Il n’existe pas de traitement curatif de ces maladies, mais les médicaments actuels
permettent la plupart du temps un contrôle durable de la maladie et une qualité
de vie satisfaisante en ­dehors des poussées.

Quels sont les symptômes ?
  • - Douleurs abdominales,
  • - Des diarrhées fréquentes, parfois sanglantes,
  • - Atteinte de la région anale tels que fissure, abcès

Ce tableau clinique peut se compléter par : 

  • - Fatigue,
  • - Anorexie,
  • - Voire de manifestations extra-intestinales
    (articulaires, cutanées, oculaires, hépatiques).

Sources

https://www.inserm.fr/information-en-sante/dossiers-information/maladies-inflammatoires-chroniques-intestin-mici
http://www.medecine.ups-tlse.fr/DCEM2/module8/item118/pdf/item118.pdf
https://www.ameli.fr/assure/sante/themes/rectocolite-hemorragique/definition-facteurs-favorisants
https://www.ameli.fr/assure/sante/themes/maladie-crohn/definition-facteurs-favorisants
http://www.digestscience.com/fr/actualites-cliniques/204-stress-et-mici
http://hepatoweb.com/Crohn-physiopathologie.php

Facteurs favorisant
Les symptômes
  • - Stress
  • - Fatigue
  • - Repas non équilibrés
    ou trop copieux

Qu’est-ce que c’est ?

Le syndrome de l’intestin irritable (SII), ou syndrome du colôn irritable (SCI),
ou colopathie ­fonctionnelle, est un trouble du fonctionnement de l’intestin (du côlon ou gros intestin), très fréquent, sans gravité mais responsable d’une gêne importante.
Il n’existe pas de médicaments permettant de guérir définitivement le syndrome de l’intestin irritable. Le traitement proposé traite les symptômes. Il est pris à la demande lors des poussées et non pas au long cours. Si un médicament est inefficace, il est arrêté.

Quels sont les symptômes ?
  • - Douleurs abdominales,
  • - Inconfort,
  • - Troubles du transit tels que constipation

Ce tableau clinique peut se compléter par : 

  • - Ballonnements abdominaux
  • - Bruits à l’intérieur du tube digestif
    dus aux déplacements des gaz et des liquides
  • - Diarrhées

Sources

https://www.ameli.fr/assure/sante/themes/syndrome-intestin-irritable/reconnaitre-syndrome-intestin-irritable
https://www.ameli.fr/assure/sante/themes/syndrome-intestin-irritable/consultation-medicale-traitement